Non classé

Dimanche 13 mars 18h – Imbert Imbert

Lien sur la billetterie de la soirée

Parce-que tout ce qui m’intéresse se trouve quelque part d’où l’on ne sait rien, quelque part dans le moment précis, et précieux du premier pas de l’enfant ; de ses premiers mots; du premier orage, dont il fait semblant d’avoir peur; de ses premières révoltes; ses premières amours, dont il fait bien d’avoir peur, ses premiers liens avec la mort, qui sont comme une évidence, un enchainement d’évidences, de brûlures ancestrales, toutes ces choses que l’on sait que l’on ne sait pas que l’on sait. Je veux parler de la mémoire dans tout ce qu’elle nous permet d’oublier, ou plutôt de ce qu’il reste après l’oubli: une infinité de savoir désordonné, innommable; une sensation du Big Bang, de l’atome, de la plante, de la bête, de l’humain.

Le site
Sa chaine youtube